English version
 

Autres articles : [1] 2 3 4 5 6 7  >>

Curriculum Vitae Marcel Moine

Marcel Moine - Ingénieur des Arts et Métiers


Ingénieur de très haut niveau. Collaborateur convaincu de la valeur des idées de P.G. Latécoère sur le transport postal par avion dans un premier temps, étendu par la suite aux passagers et au fret.
Dés les débuts de la Ligne, se consacre avec l’aide d’une remarquable équipe d’ingénieurs et de mécaniciens formés par ses soins, à l’entretien et à la remise en état du matériel de guerre racheté à l’Etat, qui rentrait fourbu après quelques centaines d’heures de vol sur la "Ligne". Mais se rendant compte que l’aviation commerciale dont le but est de voler tous les temps, exige un genre de matériel aérien plus résistant, équipé de meilleurs moteurs, il étudie, dès 1920, le matériel adéquat.
Ainsi, après de nombreux essais, fruits de la dure expérience de la Ligne, sortirent les appareils Latécoère 25, 26 et 28 qui, équipés soit du moteur 450 Cv. Renault ou 650 Cv. Hispano, permirent le franchissement régulier, avec les moindres incidents de vol, de distances considérables dépassant 4.000 kilomètres. Le Laté 26 à moteur Renault pouvait atteindre Dakar sans escale depuis Toulouse et ce fut un Latécoère 28 qui, équipé de flotteurs et d’un moteur 650 Cv. Hispano, permit à l’équipage Mermoz, Dabry, Gimié, de franchir l’Atlantique Sud (3.000 kms) d’un seul coup d’aile.
Puis vinrent les grands hydravions Laté 300 - 301, quadrimoteurs destinés au franchissement régulier de l’Atlantique, ensuite les super-géants comme les Latécoère 521 et 523 aux mains d’officiers pilotes de la marine dont celui qui devint l’Amiral Hébrard, sillonnèrent les Océans Nord et Sud et battirent de nombreux records.Mais un des plus grands mérites de l’ingénieur M. Moine est d’avoir formé autour de lui une exceptionnelle équipe de mécaniciens et d’ingénieurs qui, à la demande de Didier Daurat, partirent sur tous les points chauds de la Ligne France-Amérique du Sud pour y accomplir des miracles de remises en état ou fonder des ateliers permanents d’entretien à des milliers de kilomètres de Toulouse: Pierre Larcher, Emile Barrière, Gaston Rolland, Paul Jarrier, Georges Piron, André Seguin, Gabriel Deux, combien d’autres allèrent jusqu’au bout du devoir, jusqu’au bout de leur savoir, jusqu’au bout de leur vie. Marcel Moine fut, indiscutablement, un pilier indispensable des Entreprises Latécoère, Pionnier de l’Aéronautique française au plein sens du terme. Toute sa vie active, fut consacrée à fournir aux pilotes civils et militaires, l’outil qui leur permit de vaincre, chaque fois un peu plus, l’Espace et le Temps.

 

Retour

 


Plan du site | Contact | Mentions légales| Haut de page

Dernière mise à jour : 08 octobre 2016 à 13:35:43