English version
 

Autres articles : << [1] 2 3 4 5 6 7  >>

Breguet XIV

L’équipe des constructeurs

 

Usinage des mâts de train, septembre 1995
Septembre 1995


Mise en place du train d’atterrissage
Installation de la roulette de queue,


janvier 1996
Montage de l’empennage

 

Etapes de la construction à Toulouse-Lasbordes.

L’équipe des constructeurs est particulièrement assidue à cette magnifique entreprise :
Messieurs Barbié, Bellet, Chanton, Azam, Rebet, Gendre, Laclos, Maneau, Latouille, Lasceu, Vidal, Chagnès, lequel est aussi conseiller technique.
La gérante des ateliers, Madame Fleury toujours accueillante est là pour les encourager.
Ont aussi participé, le Lycée Montel de Colomiers avec ses élèves des Bacs Pro, en accord avec le rectorat de Toulouse,
ainsi que l’association de formation pour adultes de Bordelongue.

 

Président de l’association du Breguet,
Monsieur Eugène Bellet.


L’empennage


Construction du bâti-moteur,
février 1997



Fabrication des revêtements en tôle et formage à l’AFPA


L’équipe de l’AFPA


Novembre 1997


Structure


Fabrication d’une aile en bois

 

Aérodrome deToulouse-Lasborde

 


Le groupe des constructeurs
au complet sur le terrain de Lasbordes



Premier tour d’ hélice


On surveille la vitesse tour du moteur


La fabrication des ailes, plus de
1000 heures de travail,


Toute la structure est en bois, sauf les ferrures de reprise de hauban.

Léo Chagniès fait démarrer le moteur
vue de la carcasse du fuselage, treillis de tubes soudés.
Cabine avant, le tableau de bord n’est pas monté,
sauf quelques instruments de contrôle moteur.


Breguet 14 en 1921 "Ligne Latécoère"
Aquarelle de Philippe Mitschké

 

 

Détails de la construction du Breguet 14

 

 


Détails de l’emplanture des ailes inférieures et supérieures.

 

 



Vue de dessus
Vue de côté, on note une légère flèche
des ailes supérieures et inférieures.

Ensemble du train d’atterrissage avec volet de profil
des sandows faisant office d’amortisseurs.
Les jantes sont d’origine, mais il est très difficile de trouver des pneus

Un des constructeurs, Michel Barbie
devant le bâti- moteur



Montage des capots et mise enplace des couloirs de
refroidissement moteur. On aperçoit la cornemuse sur le dessus.

 


Vue du moteur sur son bâtit, lycomin 350cv,
6 cylindres en ligne à plat.
Le Cockpit et les ailes.

Vue de la reprise des ailes hautes du tableau
de bord et du manche à balai.

 


Cet avion est équipé en double commande, le copilote
(remplace le mitrailleur, version militaire ou le
passager, version aéropostale).

Ensemble des ailes montées.


Ailes inférieures ne comportant ni volets ni ailerons.


L’avion en ligne de vol pour permettre
le montage des ailes.


Photos prises le 23 septembre 2000.
Mise en place des étais, ajustage des mâts.
Détails des ailes et haubans.


Lèo Chagniez avec un jeune Brésilien
venu admirer cette magnifique réalisation.

 

Les caractéristiques de l’appareil

Envergure 14m 35
Longueur 8m87
Hauteur 3m 15
Moteur 350ch
Masse à vide 1020Kg
Masse Totale 1565kg
Largeur entre 2 ailes 1m 75

Structure
Fuselage : Tubes métalliques
Voilure : Bois et métal
Revêtement : Toile
Largeur des ailes : Haute, 2m 10
Basse, 2m

Performance
Charge 520 kg
Vitesse ascensionnelle : 2000 mètres en 6 minutes 50
3000 mètres en 11 minutes 35
5000 mètres en 29 minutes 30 secondes

Vitesse horizontale
à 3000m, 172km/h
4000m, 168km/h
5000m, 160km/h

Réservoir : 450 litres

 

Septembre 2002, l’entoilage...

 

Le maître d’oeuvre, Léo Chagniez.

 


Toute la structure des ailes est en bois.

 

 



 

Michel Barbié, après l’entoilage d’une aile

 

 

Le Breguet a été exposé
Place du Capitole à Toulouse les, 11, 12, 13 octobre 2002

 

 

Une partie de l’équipe des constructeurs

 

 
 
 
 


 

 

Retour

 


Plan du site | Contact | Mentions légales| Haut de page

Dernière mise à jour : 03 mai 2017 à 11:42:27