English version
 

Autres articles : << 1 2 [3] 4 5 6 7  >>

Oeuvre de Pierre-Georges Latécoère dans l’Espace et le Temps

Oeuvres de Pierre-Georges Latécoère
dans l’Espace et le Temps


                       

Pierre-Georges Latécoère                  Pierre-Jean, fils du fondateur
25 août 1883 - août 1943                  9 juin 1932 - 29 octobre 2002


La Société Latécoère a été a l’origine de la plus belle aventure humaine du siècle avec la création des " Lignes Latécoère " ralliant notamment Toulouse à Santiago du Chili.

 

                    
Didier Daurat                Beppo de Massimi                 Marcel Moine



Ateliers
Jamais sans doute, une épopée n’aura été marquée par tant d ’adversité, de périls et d’exploits. Aventures exceptionnelles, les " Lignes Latécoère ", puis l’Aéropostale ont mis en scène des pionniers héros de leur temps: Mermoz, Guillaumet, Saint-Exupéry. Pour ces pilotes de légende, les océans, les hauts sommets de la Cordillère des Andes, les déserts africains n’existaient que pour être franchis. Pierre-Georges Latécoère, inspirateur de ce défi, a su donner des ailes à ses pilotes en construisant des avions faits pour "voler plus haut et plus loin". Il a largement contribué avec Didier Daurat ou Marcel Moine a fabriquer cet "état d’esprit", un esprit maison particulier qui fait que les hommes se surpassent au nom d’un idéal commun.


Entoilage
La Société Industrielle d’Aviation Latécoère a été fondée en 1917 par Pierre-Georges Latécoère qui avait reçu du Gouvernement la mission de fabriquer des avions de guerre. Cet ingénieur, âgé de 34 ans, commence donc à fabriquer des avions Salmson 2A2, puis des Breguets XIV sur le site de Montaudran dans la périphérie Toulousaine. Mais il songe, la guerre finie qu’il faudra prévoir le rôle de l’avion dans la paix retrouvée. L’aviation à ce moment n’est encore qu’à ses balbutiements, en effet, le rayon d’action des appareils n’est tout au plus que de 400Kms, mais son idée, d’une liaison régulière entre l’Europe et l’Amérique du Sud est déjà arrêtée. Pierre-Georges créa donc Latécoère de toutes pièces l’industrie Aéronautique Toulousaine qui devait devenir, grâce à lui, le Centre Régional Aéronautique le plus important de France.


Arrivée Barcelone
1918 : Début de l’épopée des lignes Latécoère
En Mai 1918, la guerre dure encore, Pierre-Georges Latécoère reçoit la visite d’un de ses amis d’enfance, un brillant officier aviateur: Beppo de Massimi. Il le rallie a son idée. Dès la fin de la guerre, ces deux hommes commencent la tâche qu’ils s’étaient fixée. La veille de Noël 1918, un mois 1/2 après 1’Armistice, Pierre-Georges Latécoère piloté par Cornemont, franchissait pour la première fois les Pyrénées et joignait Toulouse à Barcelone. La ligne était commencée. Le terrain de Montaudran s’organisait en Aérodrome. Le 25 Février l919, deux avions Salmson emportant, l’un Pierre-Georges Latécoère avec Junquet, l’autre Beppo de Massimi, avec Lemaitre, partaient prolonger la Ligne jusqu’ à Alicante.


Usine Montaudran


Le 19 Mars, Pierre-Georges Latécoère, et Lemaitre partaient pour Rabat. Ils y arrivaient le 20 au matin portant au Maréchal Lyautey des violettes de Toulouse. L’appui du Maréchal, convaincu de la valeur de l’entreprise permit aux deux hommes d’obtenir enfin l’aide gouvernementale et de fonder les lignes aériennes Latécoère .



Breguet XIV

Quinze Breguet 14 monomoteurs Renault 300 CV, furent attribués à la Compagnie. Le recrutement des pilotes commence parmi les anciens camarades de combat de Beppo de Massimi : Beaute-Vanier-Delrieu-Dombray- Morraglia et surtout Didier Daurat qui créa avec Beaute la foi enthousiaste que fut " L’esprit de la Ligne ". Chaque semaine le courrier s’en allait vers Casablanca et de Casablanca vers Toulouse. Bientôt, le trafic fut doublé. Un an après, en Septembre 1920, le service postal fut assuré quotidiennement. Puis vinrent les passagers encouragés par la régularité du trafic.



Late 17

D’autres lignes s’organisaient avec Poulain et Vachet: Alicante-Oran/ Alicante-Alger par hydravions, sur lesquels on installa la radio. Ce furent les premiers essais de liaison terre-air. Toutefois, les pilotes emportaient des pigeons pour suppléer aux défaillances de leur poste de bord. Le 3 Mai 1923, 3 avions commandés par le Capitaine Roig s’envolaient de Casablanca pour Dakar. Le vol fut accompli en 3 jours. II fallut attendre deux ans, le 1er Juin 1925, pour que fut inaugurée la liaison postale régulière Casablanca- Dakar.



Late 4

D’autres lignes s’organisaient avec Poulain et Vachet: Alicante-Oran/ Alicante-Alger par hydravions, sur lesquels on installa la radio. Ce furent les premiers essais de liaison terre-air. Toutefois, les pilotes emportaient des pigeons pour suppléer aux défaillances de leur poste de bord. Le 3 Mai 1923, 3 avions commandés par le Capitaine Roig s’envolaient de Casablanca pour Dakar. Le vol fut accompli en 3 jours. II fallut attendre deux ans, le 1er Juin 1925, pour que fut inaugurée la liaison postale régulière Casablanca- Dakar.

 


Late 5
En 1924, la Cie Latécoère, engageait un jeune pilote Jean Mermoz qui, le l0 Octobre 1927, avec Negrin décolle de Toulouse et atteint Dakar sans s’être posé une seule fois. En Janvier 1925, une Mission dirigée par le Prince Murat, comprenant 3 pilotes Roig, Vachet et Hamm s’envolaient de l’ Aérodrome de Rio vers Buenos-Aires. Ils repartaient vers Rio le 21 Janvier où ils arrivaient le 23.

 


Late 6
En 1926, Beppo de Massimi engage Saint- Exupéry, qui fut plus tard chef d’escale à Cap-Juby et dont les écrits avec ceux de Kessel, de Beppo de Massimi et de Daurat ont immortalisé l’héroïsme des pionniers de la Ligne. Pierre-Georges Latécoère avait donc réalisé son projet : la liaison France - Amérique du Sud où notre pays, grâce à lui, est arrivé le premier. Pendant ce temps et sous son impulsion, avec l’aide de collaborateurs qu’il appréciait, placés sous la Direction Technique de Marcel MOINE entré à la Société dès 1917, les créations de la Société Industrielle d’Aviation LATECOERE furent nombreuses: -83 Etudes d’appareils. 39 réalisations de prototypes (dont la plupart du plus gros tonnage aérien de l’ époque).

 


Late 8
-11 Exécutions de série de matériel conçus par son Bureau
d’Etudes, matériel destiné aux Lignes Commerciales et hydravions militaires pour la Marine Nationale, qui représente, malgré l’importance du tonnage des appareils aux diverses époques où ils furent sortis, une production de 776 unités. Entre temps, les appareils Latécoère donnaient à la France 31 records du Monde.

 


Late 28-3-28-5
C’est sur un hydravion Latécoère, le Late 28, que Mermoz réalisa, le 12 Mai 1930, la première traversée aérienne de l’ Atlantique Sud.

Pierre-Georges Latécoère a créé successivement les Usines de Toulouse Montaudran, les Bases de Saint Laurent de la Salanque, de Biscarrosse, et l’usine d’ Anglet près de Bayonne.

 

Late 300
1939- Latécoère s’installe rue de Periole
En 1939, alors que l’horizon politique Européen s’assombrissait et que la guerre était à craindre, Pierre-Georges Latécoère, répondant à l’appel de l’Aéronautique Navale créa en un temps record l’ usine actuelle de Périole à Toulouse pour la fabrication en série des hydravions de croisière de 30 tonnes, destinés à l’Aéronautique Navale.


Late 521
En 1940, Pierre-Georges Latécoère, vendait ses Usines de Toulouse Moniaudran, d’Anglet et la Base de Biscarrosse à la Société des Ateliers d’ Aviation Breguet. Pendant 1’occupation, la Société Latécoère ayant réduit son potentiel de productions réussit à ne rien produire qui put servir à l’ennemi.

 

 

Late 611

L’hydravion de 70 tonnes type Latécoère 631 qui constituait une parfaite réussite technique distançant nettement ses concurrents Français et étrangers avait, durant l’occupation, été mis au point et effectué la majorité de ses essais.

 

 


Late 631

Le prototype saisi à Marignane par les Allemands avait été détruit à Friedrichshafein par les Alliés. Le deuxième, grâce au dévouement de tout le personnel de l’ Etablissement, avait été camouflé dans les environs de Toulouse avec les éléments des 3ème et 4ème appareils pour échapper aux destructions de la Wermacht lors de sa retraite.

 

Dès la libération, 7 appareils complémentaires ont fait l’objet d’une commande passée à l’usine Latécoère afin d’équiper Air France pour les traversées transatlantiques.
La France gardait avec l’hydravion Latécoère type Lionel de Marmier de 75 tonnes, l’avance des appareils du plus gros tonnage aérien mondial.

 

Lire, Écouter, Voir, ... Lire, Écouter, Voir, ...

 
Records internationaux Avions et Hydravions lang=fr télécharger ouvrir

 

Retour

 


Plan du site | Contact | Mentions légales| Haut de page

Dernière mise à jour : 1er aout 2017 à 15:57:53